Le sommeil et la mémoire

 

Il existe un lien très étroit entre le sommeil et la mémoire. En amont, le sommeil prépare le cerveau à apprendre, à encoder de nouvelles informations. Ultérieurement, il va consolider la mémoire de ces apprentissages pour en faire une mémoire stable et durable. Toutes les formes de mémoire sont concernées, mais chaque stade du sommeil joue un rôle assez sélectif.

 

Or, en cas se syndrome de dysperception orale, des anomalies de déglutition avec des altérations de réflexes à point de départ oraux génèrent des « apnées » nocturnes (notamment pendant le sommeil paradoxal).

Rien d’étonnant de constater ensuite chez ces enfants des troubles attentionnels et des perturbations de la mémoire, qui vont ensuite avoir un impact sur les apprentissages scolaires.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s