Proprioception et contrôle moteur

Cette vidéo de 1993 met en lumière les rôles de la proprioception et de la vision dans le contrôle de nos mouvements. On y voit le Pr Paillard (CNRS) qui explique ce que l’on savait de la proprioception, il y a 30 ans déjà !

On y découvre  l’importance des muscles du cou, contrôlant l’orientation de la tête, dans le contrôle moteur. Le patient désafférenté qui a gardé la sensibilité des muscles du cou a pu réapprendre à marcher sous le contrôle de la vision, la patiente désafférentée qui a perdu sa sensibilité jusqu’à la bouche ne peut plus marcher, même avec le contrôle de la vision.

Et,le Pr Jacques Paillard (CNRS) nous  y apprend, notamment, que « l’automatisme c’est le proprioceptif ».

Or, on ne peut qu’être interpellés lorsque l’ on écoute son intervention à la  15’58  minutes de cette vidéo et qu’on lit la définition de la dyspraxie (ici sur le site de Dyspositif):

La dyspraxie est un trouble du développement : il s’agit d’une anomalie de la planification et de l’automatisation des gestes volontaires. Le cerveau n’intègre pas correctement les séquences motrices qui permettent l’automatisation des gestes. A chaque fois que l’enfant effectue un geste, c’est un peu comme s’il l’apprenait pour la première fois.

La France, à la pointe de la recherche sur la proprioception … et à la traîne sur la dyspraxie !