La perception sensorielle

Voici un article trouvé sur le site « Comprendre l’autisme » que j’ai trouvé intéressant, car il s’intéresse à la perception sensorielle. La première partie, sur le système sensoriel et la perception, étant très en phase avec ce que je peux écrire ici (on notera un schéma avec 7 sens, comme le mien ). Cet article n’étant pas consacré à la proprioception oublie néanmoins que celle-ci est le « sens premier » comme l’appelait le Pr JP Roll (CNRS), « celui qui donne un sens aux autres sens ». C’est elle qui est le chef d’orchestre des autres sens, en intervenant de manière fondamentale dans le développement perceptif, car elle permet la localisation spatiale des stimuli sensoriels. D’ailleurs, les Drs Quercia et Marino ont écrit dans leur livre « Œil et bouche »:

« La perception est un diamant que la nature a donné aux êtres vivants pour leur permettre de s’adapter à leur milieu. Chacune des facettes de ce diamant est un de nos sens. Ils ne seront parfaits que si la pierre brute à été façonnée par la proprioception »

La suite de l’article est consacrée à la sensorialité dans l’autisme qui, si elle est intéressante à découvrir, n’est pas directement en lien avec le Syndrome de Dysfonction Proprioceptive, même s’il semble évident que les personnes autistes présentent aussi des troubles proprioceptifs

Je vous propose deux extraits de cet article à découvrir sur le site, le premier étant une excellente définition de la perception et le deuxième nous expliquant son fonctionnement :

Qu’est-ce que la perception sensorielle ? La perception regroupe l’ensemble des connaissances sur le monde qui  viennent des sens, autrement dit, le processus par lequel un organisme collecte, interprète et comprend les informations en provenance du monde extérieur par l’intermédiaire de ce qu’il voit, entend, goute, ressent…

Les sens et les perceptions opèrent au travers d’organes spécialisés qui fonctionnent comme des récepteurs de stimuli. Ces stimuli peuvent avoir une origine externe à notre corps (on dit alors qu’ils sont extéroceptifs : comme la lumière, la chaleur…) ou une origine interne à notre corps (on dit qu’ils sont intéroceptifs : comme les récepteurs qui permettent  d’ajuster la position du corps). Il existe sept sens liés au système perceptif […]

Les organes des sens transforment les stimuli sensoriels tels que les sons, les odeurs, la lumière, en signaux nerveux électriques/chimiques qui peuvent ainsi être interprétés par le cerveau. Ces signaux sont analysés par le cortex (couche externe du télencéphale)  pour être transformés en sensations. Les neurones sensoriels sont spécialisés pour répondre à un type de sens spécifique, par exemple l’aire olfactive est dédiée à l’analyse des stimuli réceptionnés par le nez.

Mais en dépit de cette spécialisation il existe une imbrication des sens : les neurones visuels répondent mieux à certains types de lumière si elles s’accompagnent de sons. Le cerveau fonctionne également en sensations conscientes et inconscientes, c’est à dire qu’il perçoit trop d’information pour que toutes soient traitées consciemment. Il opère donc un tri parmi les informations sensoriels collectées par les récepteurs que sont les organes des sens. Seules les données les plus importantes affleurent à la conscience. Les informations inconscientes influences néanmoins nos comportements : les informations liées à la position du corps sont inconscientes mais lui permettent de se mouvoir.

A noter que le Pr Berthoz (Collège de France) nous permet de mieux comprendre comment le cerveau opère le tri des informations sensorielles importantes en fonction de l’action envisagée, notamment grâce à la prédiction et à la simulation d’actions (et qui dit action, dit proprioception) :

Le cerveau simule les actions, il les prédit et il sélectionne les informations. Il est  un comparateur qui mesure entre ses propres prédictions fondées sur le passé et les informations qu’il prélève sur le monde en fonction de ses buts. (…)Le cerveau est avant tout un prédicteur et un simulateur d’action. (…) Autrement dit, le cerveau à chaque phase du mouvement et en fonction du contexte va présélectionner certains capteurs sensoriels qui sont importants.

Pour finir, je vous invite à aller regarder sur le site le schéma qui explique comment fonctionne la perception sensorielle et celui sur les sept sens.

L’article dans son intégralité : La perception sensorielle

Crédit : Image du cerveau par John Hain de Pixabay 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s