Proprioception et mémoire de travail

person-875009_1920
Image par Pezibear de Pixabay

 

Voici un article qui relate une étude intéressante, réalisée par le docteur Ross Alloway du département de psychologie à l’université de Floride du nord. Il a cherché à mesurer l’effet d’activités faisant fortement intervenir la proprioception, sur un aspect cognitif particulier, la mémoire de travail. La mémoire de travail est un type de mémoire à court terme qui nous permet de stocker et de traiter temporairement l’information pendant que nous exécutons une action.

Pour réaliser cette étude  les chercheurs ont fait appel à des volontaires âgés de 18 à 59 ans et ont testé une première fois leur mémoire. Ils ont ensuite effectué une série d’activités faisant intervenir la proprioception, comme grimper à un arbre, marcher en équilibre sur une poutre, courir pieds nus ou encore naviguer par-dessus, par-dessous et entre des objets.

Les chercheurs ont ensuite testé à nouveau leur mémoire de travail après deux heures d’entraînement et ont constaté une augmentation de 50 % de celle-ci, amélioration très conséquante qui est rarement retrouvée avec d’autres activités. La conclusion de ces scientifiques est intéressante :

Pour les chercheurs, cette efficacité sur la mémoire de travail l’est grâce au caractère dynamique des activités proposées dans l’expérience. Parce qu’il y a un changement constant de l’environnement au cours de ce type d’activités, une mise à jour régulière de l’information par le cerveau pour s’adapter à ces changements est requise. Et pour cela, le cerveau utilise la mémoire de travail. En revanche, des activités proprioceptives statiques comme le yoga ne semblent pas avoir des effets similaires.

« Cette étude suggère qu’en effectuant des activités qui nous font réfléchir, nous pouvons entraîner notre cerveau aussi bien que notre corps » affirme le docteur Ross Alloway. Pour Tracy Alloway, « Améliorer la mémoire de travail peut avoir des effets bénéfiques dans de très nombreux domaines de notre vie, et il est intéressant de voir que les activités proprioceptives peuvent l’améliorer en si peu de temps ».

 

L’article dans son intégralité : Grimper à un arbre améliore les fonctions cognitives

Source : Alloway R.G., Alloway T.P. The Working Memory Benefits of Proprioceptively Demanding Training: a Pilot Study 1,2. Perceptual and Motor Skills, 2015; 120 (3): 766 DOI:10.2466/22.PMS.120v18x1

Voir aussi : Apprendre c’est marcher !

Image d’en-tête : Image par Westfale de Pixabay

human-3315329_1920
Image parUschi Dugulin de Pixabay

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s