Pour un apprentissage intégral de la lecture

Pour apprendre à lire, il faut être capable d’associer un graphème (signe écrit) à un phonème (son), cela suppose donc une sensorialité fonctionnelle : vue, ouïe, proprioception. Mais cela n’est pas suffisant, il faut qu’avant d’entrer dans cet apprentissage, l’enfant dispose d’un nombre de mot suffisant qui lui permette de comprendre ce qu’il va lire. C’est la thèse que développe le Pr Bentolila, Professeur de linguistique, Université de Paris dans une conférence donné à l’ INSPE LILLE. Nous nous écartons un peu de la proprioception, mais nous avons trouvé ce regard et les techniques données pour appréhender l’apprentissage de la lecture à un niveau plus global très intéressants et notamment les idées proposées pour développer le vocabulaire de l’enfant. Je vous propose donc un compte-rendu de cette conférence, mis généreusement à notre disposition par une de nos bénévoles : Sigrid Gillet. Un grand merci à elle ! (Clic sur l’image)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s