Sensorimotricité et dyslexie | Jérémie Gaveau, MCU

Sensoridys vous propose le replay sur Youtube de la visioconférence du Dr Jérémie Gaveau « Sensorimotricité et dyslexie ». Il nous présente deux études récentes de son unité INSERM U1093 CAPS, dont l’une invalide l’hypothèse selon laquelle les troubles sensoriels observés dans la dyslexie ne seraient qu’une conséquence d’un manque d’entrainement en lecture, lui-même consécutif du trouble phonologique. A diffuser largement !

La littérature scientifique rapporte une importante variété de troubles et modifications associés à la dyslexie développementale : troubles attentionnels, sensitifs (visuel, auditif), sensorimoteurs (coordination, équilibre), phonologiques, modifications de la structure et des activités cérébrales, modifications génétiques… Les troubles sensoriels et moteurs, bien qu’ayant été rapportés par plusieurs études, n’ont fait l’objet que d’investigations encore trop peu nombreuses et de qualité parfois limité. Le laboratoire INSERM U1093 CAPS (Cognition Action et Plasticité Sensorimotrice) est spécialisé dans l’étude de la fonction sensorimotrice (sensorielle et motrice). Dans cette conférence, je présente les résultats de deux études récentes du laboratoire CAPS. Ces études se sont intéressées aux capacités de représentation des actions motrices (Van de Walle de Ghelcke et al. 2021) et aux capacités de perception du mouvement (Laprevotte et al. 2021) d’enfants dyslexiques. Les résultats supportent l’existence de troubles sensorimoteurs intimement liés à la dyslexie développementale. Étudier la sensorimotricité offre un potentiel intéressant pour l’amélioration de la compréhension de la dyslexie développementale et, in fine, la prise en charge des patients.

Intégralité de la visioconférence du Dr Jérémie Gaveau :


Sources et vidéo de chaque étude :

Julie Laprevotte, Charalambos Papaxanthis, Sophie Saltarelli, Patrick Quercia & Jeremie Gaveau

Sci Rep 11, 299 (2021).

https://doi.org/10.1038/s41598-020-79612-4

Alice van de Walle de Ghelcke , Xanthi Skoura , Martin Gareth Edwards , Patrick Quercia , Charalambos Papaxanthis

J Neuropsychol. 2021 Jun;15(2):215-234.

DOI: 10.1111/jnp.12220

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s