Le hoquet, important pour le développement du cerveau des bébés ?

Nous avions découvert, dans une étude précédente, que les mouvements du fœtus dans l’utérus lui permettent  de construire un réseau cérébral de base lui permettant de développer une perception de son propre corps. (ce phénomène impliquant les muscles met bien évidemment en jeu la proprioception) .

J’ai donc trouvé très intéressante cette autre étude, rapportée dans The Conversation par (jeune chercheur en neurosciences), qui montre un phénomène similaire avec le hoquet chez le fœtus et le très jeune enfant (le hoquet étant un phénomène réflexe lié à des contractions spasmodiques des muscles, notamment du diaphragme /et qui dit muscles, dit proprioception).

baby-1426651_1920*

Les mouvements isolés involontaires du corps sont fréquents chez les nourrissons prématurés et à terme. Les informations émanant des récepteurs proprioceptifs et tactiles, à la suite des contactions musculaires, sont associés à des réponses EGG lectroencéphalographie) au niveau des zones du cortex qui cartographient le corps.  Les contractions involontaires des muscles respiratoires, principalement le diaphragme – hoquet – sont également fréquentes tout au long de la période périnatale humaine pendant les états de comportement actifs. Les auteurs ont donc voulu tester si la contraction du diaphragme est une source d’informations sensorielles pour le cerveau en développement, comme cela a été constaté après la contraction des muscles des membres.  Et ils ont observé que la contraction involontaire du diaphragme peut être codée par le cerveau dès dix semaines avant l’heure moyenne de la naissance.

Il semblerait donc que le hoquet puisse participer au développement cérébral pour, au final, nous permettre d’apprendre à surveiller l’activité des muscles respiratoires, afin de pouvoir les contrôler de manière volontaire.

Extrait  de l’article de The Conversation, mais je vous invite tout particulièrement à écouter le Podcast :

Le hoquet est un réflexe se manifestant très tôt au cours de notre existence, avant même notre naissance. Selon une étude récente menée par des chercheurs de l’University College London, ce phénomène pourrait avoir une importance toute particulière. Il se pourrait que les activités cérébrales enregistrées soit le reflet de l’association du phénomène musculaire du hoquet et des sensations qu’il engendre. En effet, si les mouvements effectués dans le ventre maternel semblent participer au développement cérébral de la représentation du corps du bébé, le hoquet pourrait permettre au fœtus et au nouveau-né de se construire une représentation non plus de l’extérieur, mais de l’intérieur de son propre corps. […]

*

Lire l’article dans on intégralité (et écouter le podcast ) :

Le hoquet, important pour le développement du cerveau des bébés ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s