Botox, proprioception et émotions

Efficace pour figer les effets du temps, le Botox est de plus en plus utilisé. Mais au-delà du regain de jeunesse qu’il peut apporter, il semble avoir des effets très surprenants en lien avec le feedback proprioceptif des muscles du visage. Concrètement, selon l’hypothèse de la rétroaction faciale, lorsqu’une personne que nous observons exprime de la joie ou de la colère, nous contractons inconsciemment et très faiblement certains muscles de notre propre visage pour simuler cette même expression et ainsi mieux la comprendre. Mais cet effet miroir pourrait être mis à mal à cause du Botox.

J’ai commencé à traiter le sujet du lien entre botox, proprioception et émotions, en 2018, dans un article de mon précédent blog traitant du sujet Proprioception Emotionnelle et Dépression. Dans cet article je relayais le résultat d’études qui montraient que l’injection de toxine botulique dans le front de personnes dépressives, en paralysant temporairement et réversiblement le muscle Corrugateur, améliorait leur état. Les chercheurs expliquaient que de cette manière, ils influençaient le signal proprioceptif envoyé le long de la branche ophtalmique du nerf trijumeau et qu’ au niveau neuroanatomique, la toxine botulique soulageait littéralement la douleur et le stress des muscles Corrugateurs du front. Ils introduisaient le concept de « Proprioception Emotionnelle ».

Sur ce site, j’ avais par la suite relayé un article de Pour la Science qui rapportait une étude montrant que l’injection de botox altérait la compréhension des émotions dans un texte lu par le sujet, de manière différente selon la zone d’injection. Si le muscle facial ciblé était le muscle corrugateur du front, la compréhension des émotions négatives était altérée ; si l’injection était réalisée autour de la bouche, les émotions positives étaient moins bien perçues. 

Selon une nouvelle étude publiée dans Scientific Reports, et relayée par le New York Post, le Botox injecté dans le front a modifié l’activité du cerveau des personnes participant à l’étude, impactant la façon dont elles interprétaient les émotions des autres. Des chercheurs de l’Université de Californie à Irvine et d’AbbVie, une société de biotechnologie qui fabrique du Botox, ont effectué des analyses d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle sur 10 femmes âgées de 33 à 40 ans. Ces analyses ont été réalisées avant que les femmes ne reçoivent des injections de Botox dans le front et de nouveau deux à trois semaines après pour comparer les réactions du cerveau aux images émotives.

Au cours de ces deux examens, on a montré aux femmes des photos de visages heureux, en colère et neutres et on leur a demandé d’interpréter l’émotion exprimée. Les chercheurs ont découvert qu’après avoir reçu du Botox, l’activité cérébrale des femmes était altérée dans leur amygdale (une partie du cerveau responsable du traitement des émotions) et dans le gyrus fusiforme (une structure clé pour la reconnaissance des objets et des visages et la lecture). Comme les chercheurs s’y attendaient, ces résultats s’alignent sur l’hypothèse de la rétroaction faciale (le feedback proprioceptif des muscles du visage), qui prétend que les gens reflètent instinctivement les expressions faciales dans le but d’identifier et de ressentir l’émotion exprimée devant eux.

Les chercheurs notent que la paralysie temporaire des muscles faciaux causée par le Botox entrave la capacité d’une personne à refléter les émotions exprimées devant elle, modifiant ainsi l’activité de son cerveau lorsqu’elle tente d’interpréter les émotions.

La proprioception, ce sens essentiel, mais si souvent oublié, n’est donc pas au bout des surprises qu’elle nous réserve. Nous sommes encore à l’aube des découvertes sur ce sens si particulier, intimement lié à notre cognition et nos émotions. Je suis persuadée que les découvertes sur la proprioception, en cours et à venir, vont révolutionner une partie de la médecine, notre manière d’aborder les apprentissages et nos modes de vie. Les patients sont dans l’attente de cette prise de conscience !

Sources :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s