Bonne année 2020 !

Capture

Sensoridys vous présente ses vœux les plus sincères pour 2020 ! (Une année pleine de Magie !)

Vous aurez noté que cette année, le personnage de notre petit logo est muni d’une baguette magique, ceci pour tourner en dérision la conférence Dys-moi tout ! qui a marqué la fin de l’année 2019 et la première année d’existence de Sensoridys (cf. Plus jamais ça !)

Durant l’année 2020, Sensoridys mettra toujours, et même davantage, l’accent sur l’information sur la recherche concernant la Proprioception et le Syndrome de Dysfonction Proprioceptive, afin de montrer que le traitement proprioceptif repose sur des bases scientifiques solides et s’appuie sur les travaux de medecins et chercheurs de haut niveau, contrairement à ce que veut laisser croire un certain monde de la recherche dérangé par cette nouvelle approche conceptuelle en médecine qui vient perturber l’approche « tout neuro-psychologique » dominant aujourd’hui la conception des troubles spécifiques des apprentissages.

  • A l’occasion du premier congrès de l ‘ISPROD «International Society of Proprioceptive Disorders », Sensoridys se propose d’offrir un « Prix Sensoridys » au poster scientifique qui lui semblera le meilleur, car Sensoridys estime que les parents et patients ont un rôle à jouer en intégrant le monde de la recherche.
  • Sensoridys essaiera aussi, tout au long de l’année, de vous présenter et de vulgariser des travaux de recherche qui sont, au premier abord, difficilement compréhensibles pour les non initiés. Ceci afin de permettre à tous nos lecteurs de se faire leur propre opinion sur le « Caractère MAGIQUE » du traitement proprioceptif.

*

foire d'empoigne

Stéphane Marchand , journaliste scientifique, écrit dans son livre Les secrets de votre cerveau que « la recherche en neurosciences a tout de la foire d’empoigne » :

neurosciences Marchand 2

Malheureusement, nous patients et parents, sommes les victimes collatérales de ce secteur de la recherche où les enjeux, intérêts et pouvoirs de toutes sortes se mêlent et s’entrechoquent.

Pourtant on peut lire sur le site de l’INSERM :

Les chercheurs d’un côté, les malades et leurs proches de l’autre ? La recherche biomédicale ne se conçoit plus ainsi et c’est heureux ! Si les malades ont besoin des chercheurs pour mieux comprendre leurs maladies et faire progresser leur prise en charge, les chercheurs ont tout autant besoin des patients qui peuvent leur décrire leur maladie, exprimer leurs attentes et participer activement à la recherche.

*

Le patient du XXI° siècle a changé, il se trouve qu’il possède lui-aussi un cerveau, et entend ne plus être écarté d’un débat qui le concerne en premier lieu. Les nouveaux moyens de communication, Internet, lui donnent accès à la Recherche et à l’Information Scientifique et il compte bien s’en saisir !

Nous comptons bien évidemment sur tous nos adhérents, passés et à venir, pour nous soutenir dans notre démarche d’information scientifique, afin d’ accélérer la reconnaissance du Syndrome de Dysfonction Proprioceptive et son traitement. Les associations ont ceci d’extraordinaire qu’elles nous donnent la capacité de faire à plusieurs ce qu’il est impossible de résoudre seul. La mise en commun de ressources tant intellectuelles que de moyens, nous donne le pouvoir d’agir. La première des responsabilités est de s’en saisir !

Rejoignez Sensoridys en 2020 !

bouton adhérer
Veuillez noter que l’Assemblée générale de Sensoridys se tiendra le 29 février 2020 à 14h00 à la Maison des Associations de Dijon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s