Les secrets de la perception

J’ai découvert un article très intéressant qui nous rapporte le résultat de recherches entreprises pour comprendre pourquoi le cerveau fonctionne différemment sous psychédélique, dans le cas de cette étude le LSD.  Ainsi, il semblerait que ces substances affaiblissent l’influence des croyances antérieures que le cerveau utilise pour donner un sens au monde, elles permettraient d’abattre les barrières mentales qui cloisonnent nos pensées afin d’étendre et modifier notre perception. 

Vous l’aurez compris, mon but ici n’est pas de promouvoir le LSD, ni tout autre psychédélique, mais j’ai trouvé intéressant cet article qui nous explique comment se construit une perception normale sous l’effet de l’apprentissage durant l’enfance « Tout le processus de développement et d’éducation de l’enfant consiste à prendre votre cerveau, qui est extrêmement malléable, et à le forcer à ressembler à celui de tout le monde » , et comment les psychédéliques permettent de revenir à un état où des zones du cerveau qui n’ont pas communiqué depuis la toute petite enfance peuvent le faire à nouveau. Cette connectivité accrue permettant aux personnes sous LSD d’obtenir de nouvelles informations sur d’anciens problèmes. Bref, les psychotropes débrident la perception, qui comme nous le savons bien maintenant, n’est qu’une construction du cerveau.

Extrait de l’article qui rejoint tout ce que nous avons appris en écoutant les conférence du Pr Berthoz :

Dans de nouvelles études, les chercheurs ont trouvé des preuves que le LSD, un psychédélique, abaisse les barrières qui contraignent les pensées. Ce faisant, cela permet à l’esprit de vagabonder plus facilement et de « découvrir le monde à nouveau ». « Normalement, nos pensées et nos informations entrantes sont filtrées par notre expérience antérieure. Mais si vous supprimez ce filtrage, vous regardez le monde avec de nouveaux yeux. Vous obtenez une perspective totalement nouvelle », déclare Parker Singleton, de l’Université Cornell de New York.
Singleton et ses collègues ont entrepris de tester le soi-disant modèle Rebus des psychédéliques. Signifiant « croyances détendues sous les psychédéliques », il encadre le cerveau comme un moteur de prédiction. Sous ce modèle, le cerveau prend des pensées et des informations des sens et les façonne en fonction de sa compréhension du monde. Cela rend le cerveau très efficace : armé de croyances antérieures, le bruit et l’incertitude de la perception et de la pensée sont rapidement martelés en une réalité cohérente. […]

L’article de Trust ma Science, dans son intégralité, pour lire la suite :

Des chercheurs montrent comment le LSD libère et étend notre perception

NDA : L’article auquel se réfère Trust my science est publié en pré-impression, et n’a pas encore fait l’objet d’un examen par les pairs.

Credit : Images par Gerd Altmann de Pixabay 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s